Allergies alimentaires

Les allergies alimentaires : causes, symptômes et préventions

De récentes études ont montré que l’allergie alimentaire touche actuellement entre 3 % et 10 % de la population française. De plus, le nombre d’enfants allergiques ne cesse d’augmenter. Face à cette situation, il nous importait de vous partager cet article afin de vous permettre de connaitre les causes, les symptômes et les préventions de cette hypersensibilité de l’organisme à un certain type d’aliments.

Les causes des allergies alimentaires

En général, toute sorte de nourriture peut provoquer des allergies. Les risques sont toutefois élevés dans les pays développés. En cause, les personnes qui vivent dans ces certaines villes ont l’habitude de manger très régulièrement des œufs, du lait de vache, des arachides, du soja, des noix, du poisson et des crustacés. Les fruits exotiques et l’huiles de tournesol, pour ne citer que ceux-là, peuvent aussi être à l’origine d’allergies.

Symptômes des allergies alimentaires

Les allergies alimentaires se manifestent sous diverses formes. Généralement, les sujets atteints peuvent avoir de la diarrhée et manifester des vomissements. Outre ces symptômes, l’individu allergique risque de voir apparaitre des signes cutanés caractérisés par une urticaire, un œdème de Quincke ou bien une dermatite atopique. Le système respiratoire peut également être affecté. Dans ce cas, la victime présente en général des signes asthmatiques associés à une rhinite, laryngite, toux et à des palpitations cardiaques.

Prévention des allergies alimentaires

La prévention des allergies alimentaires commence dès son plus jeune âge. La première chose à savoir est si les parents sont atopiques ou non. En effet, un enfant issu d’une famille non atopique a seulement 10 % de chance d’être exposé à un risque d’allergie alimentaire. Ce chiffre augmente à 30 % lorsqu’un des parents est atopique et à 60 % lorsque sa mère et son père sont tous les 2 atopiques. L’autre manière permettant de connaitre si le bébé est à risque est d’analyser le taux d’immunoglobulines E dans le sang du cordon ombilical. Si cet indice dépasse le 60 I.U./ml alors l’enfant serait allergique.

Les allergies alimentaires sont donc dangereuses pour la santé. Il existe néanmoins des mesures permettant de les prévenir. À vous de les déterminer avec votre médecin. En tout cas, cet article vous a donné les connaissances de base qui vous permettent de les comprendre un peu plus.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 7 =