DMLA chez les personnes âgées

La dégénérescence maculaire liée à l’âge, une menace pour notre vision

Dans les pays développés comme la France, la DMLA ou dégénérescence Maculaire Liée à l’Age, touche environ 8 % de la population (environ 1,5 million de personnes). Ce sont généralement les personnes de plus de 50 ans qui en sont les premières victimes. Cependant, certains individus de plus jeune âge n’échappent pas non plus à cette maladie de la rétine qui perturbe la vue. Découvrez dans cet article les sujets autour de cette affection oculaire, allant de ses symptômes à ses traitements, en passant par ses moyens de prévention.

Les symptômes de la DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l’âge ne présente aucun symptôme dans un premier temps. Son évolution est lente et demande de nombreuses années pour être ressentie. Pendant cette phase, l’unique moyen qui permet de détecter la maladie est le contrôle oculaire effectué par un ophtalmologiste. Au fur à mesure de l’âge, le sujet atteint verra son acuité visuelle diminuer. Plusieurs signes peuvent ainsi apparaitre. Il arrive parfois que lorsqu’on lit un livre, on ait l’impression de manquer de lumière. Ensuite, il devient très difficile de percevoir les détails. La phase terminale se traduit par la déformation des lignes droites en formes ondulées lorsque l’on regarde un objet quelconque.

Prévention de la Dégénérescence maculaire liée à l’âge

Des études épidémiologiques ont montré une relation croissante entre le tabagisme et le risque de développer la DMLA. Pour diminuer ce dernier, il faut donc arrêter de fumer. La prévention de la dégénérescence maculaire liée à l’âge passe aussi par une alimentation saine et équilibrée. Effectivement, l’obésité est un autre facteur qui peut nous exposer à cette maladie considérée comme la première cause de cécité pour les personnes à la cinquantaine. Il est également conseillé de manger des aliments riches en zinc et en Omega 3.

Les traitements de la DMLA

Le but des traitements de la dégénérescence maculaire liée à l’âge est de se débarrasser des néo vaisseaux qui se forment au fond de la rétine. Pour ce faire, on utilise plusieurs techniques, dont la photo coagulation au laser. Toutefois, ce procédé ne peut fonctionner que si les lésions au niveau de l’œil se sont développées en dehors de la macula (partie centrale de la rétine). Autrement, il faut faire appel à la photothérapie dynamique (PDT). Celle-ci traite la maladie par le biais d’injection d’un colorant photosensible par voie intraveineuse. Notez que le marché propose également différentes sortes de médicaments pour traiter la DMLA. Parmi ceux-ci figurent le pegaptanib sodium (Macugen ®) et le ranibizumab (Lucentis ®).

Vous avez maintenant les réponses aux questions fondamentales concernant la DMLA, alors à vous d’agir.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

82 + = 86